LIVRAISON EN 24/48H  OFFERTE DÈS 69€ ! ENTREPRISE FRANÇAISE 🇫🇷

CBD : la nouvelle molécule du cannabis light

Reconnu pour ses vertus médicinales et ses propriétés thérapeutiques, le cannabidiol ou CBD fait fureur actuellement. En effet, cette substance végétale désigne un produit dérivé du cannabis.

D’ailleurs, la consommation du cannabis reste toujours illégale en France à cause du taux de THC (tétrahydrocannabinol) qu’il contient. En effet, ce dernier procure un effet psychotrope, tels que le sentiment d’ivresse, des vertiges, des vomissements et de l’euphorie. Ainsi, cette propriété psychoactive a plusieurs effets secondaires néfastes.

L’utilisation médical du cannabis légalisé

À première vue, l’histoire a montré que les fibres de chanvre s’utilisent dans l’alimentation des bovins ainsi que dans l’industrie textile. Effectivement, l’extraction de produits de la plante du cannabis permet d’avoir du cannabidiol et du THC. Toutefois, ces deux composés aromatiques possèdent des taux variés en fonction des plants. Car, chaque plant du chanvre se caractérise pour un profil génétique singulier. Ainsi, le dosage des taux doit suivre un procédé très rigoureux.

D’un autre côté, de nombreuses études cliniques ont démontré depuis le début du siècle que les cannabinoïdes peuvent être utilisés à des fins médicinales. Effectivement, ces substances se caractérisent par un effet anti-inflammatoire et antidouleur. D’où, le cannabidiol se retrouve au centre de la formulation de plusieurs compléments alimentaires et médicaments.

En effet, le cannabidiol se caractérise par un usage thérapeutique et aromatique pour :

  • Soulager les problèmes de peaux : acné, rougeur, démangeaisons, hydratation des peaux sèches, problème cutané comme le psoriasis
  • Calmer les douleurs rhumatismales
  • Stimuler le système immunitaire
  • Calmer les crises d’épilepsie et de la sclérose en plaques
  • Prévenir le vieillissement de la peau et les maladies cardiovasculaires
  • Action anti-inflammatoire contre les maladies inflammatoires

Enfin, la légalisation du cannabis médical a commencé dans l’industrie pharmaceutique pour s’étendre jusqu’aux e-liquides des cigarettes électroniques (arômes : mangue, mûre, menthe, fruits rouges, agrumes, caramel au beurre salé, bonbon, chewing-gum, noisette, ananas, menthe fraîche…).

Commercialisation du cannabidiol

A priori, il existe sur le marché de plus en plus de produits contenant du CBD, nommé aussi « cannabis light ». Ainsi, le cannabidiol n’engendre pas d’effets psychoactifs et s’utilise de plus en plus pour des fins médicales. Cependant, il se consomme surtout pour se détendre. Donc, il agit sur certains récepteurs liés à la biliaire ou l’anxiété. En résumé, il joue le rôle d’antidépresseur, d’antidouleur et favorise le sevrage des addictions.

Le CBD est aussi utilisé par les sportifs pour :

  • Calmer les douleurs post-entraînement
  • Accélérer la guérison de certaines blessures
  • Améliorer le sommeil

D’ailleurs, l’agence mondiale antidopage a retiré le cannabidiol de la liste des produits dopants en 2018. En plus, l’Organisation mondiale de la santé estime, dans un rapport rendu fin 2017, que le CBD n’est pas nocif et n’a pas de potentiel addictif.

De même, l’OMS préconise également de nouvelles recherches pour asseoir les possibilités thérapeutiques de la molécule. Ainsi, ce composé se commercialise partout dans le monde et sous différentes formes.

  • Huile de CBD obtenue à partir des graines de chanvre indien
  • Fleurs de CBD de la plante de cannabis
  • Résine de CBD
  • E-liquide de CBD pour cigarette électronique : arômes concentrés en principes actifs pour la vape, aidant au sevrage tabagique des fumeurs ou des drogues, en fonction des dosages

Par ailleurs, vous trouverez de plus en plus d’eliquide au CBD en différents dosages pour tous les profils de vapoteurs. D’ailleurs, tous les flacons d’eliquides au CBD portent des étiquettes indiquant soit la quantité de la substance, soit sa concentration.

Ainsi, chaque vapoteur peut choisir l’arôme concentré qui lui convient le mieux : tabac blond, menthol, fraise, poire, framboise, cocktail de fruits, fruit de la passion, romarin, rhum, kiwi…

En résumé, les effets du CBD (cannabis médicinal) ne ressemblent pas aux substances psychotropes (THC) prises pour un usage récréatif. Ainsi, le cannabidiol ne procure pas d’effet psychoactif, malgré une légère sensation de relaxation.

Cannabidiol : le débat en France

À première vue, l’Agence Nationale de sécurité du médicament et des produits de santé considère le cannabis comme stupéfiant. En effet, l’agence prend en compte le végétal dans son ensemble et ne fait aucune distinction entre ses différentes molécules.

Cependant, la commercialisation du cannabis thérapeutique oppose 2 textes légaux. En effet, l’arrêté ministériel de 2004 assume que « sont autorisées la culture, l’importation, l’exportation et l’utilisation industrielle et commerciale (fibres et graines) des variétés de Cannabis sativa L. répondant aux critères suivants :

  • La teneur en delta-9-tétrahydrocannabinol de ces variétés n’est pas supérieure à 0.2% »

Toutefois, un règlement européen mentionne aussi le même taux de 0.2%. Ainsi, les produits de CBD contiennent moins de 0.2% de THC ce qui rend leur commercialisation légale.

Par ailleurs, il est important de remarquer qu’aucun de ces textes ne parle explicitement du CBD. En plus, cette autorisation du droit français ne concerne que les fibres et les graines.

D’un autre côté, les fibres et les graines du cannabis servent souvent à la production de l’huile alimentaire, des papiers et des tissus ou encore des matériaux de construction.

Enfin, la commercialisation du Cannabidiol concerne des produits issus des fleurs et des feuilles du cannabis. Ainsi, l’exception de 0.2% en droit français ne concerne pas théoriquement ces produits.

Derniers articles